Observatoire Tétrapodes

Observatoire Tétrapodes

Observatoire Tétrapodes

Les vertébrés squamates (lézards et serpents), communément dénommés reptiles, constituent des espèces dominantes dans certains écosystèmes et à forte valeur patrimoniale puisqu'ils sont tous protégés en France et que certaines espèces sont menacées par la destruction de leur habitat et le changement climatique. Caractérisés par une biologie très sensible aux conditions du climat, en particulier les conditions thermiques, ce sont des espèces animales dont le cycle annuel d'activité et de reproduction est fortement conditionné par les fluctuations journalières ou saisonnières des températures d'activité mais aussi de repos, du fait de leur mode de vie ectotherme.

Identification de serpents

Des études dans quelques populations naturelles, notamment en France, ont démontré une accélération non homogène des rythmes d'activité et de reproduction en relation avec le réchauffement climatique récent. Par exemple, certains lézards se reproduisent ainsi notablement plus tôt dans l'année, sont actifs plus longtemps au cours des saisons et pendant plus d'heures au cours de la journée dans certaines populations du fait de conditions locales plus chaudes. De plus, certains évènements phénologiques, en particulier la date de reproduction et donc les dates de naissance des cohortes de nouveau-nés, constituent des déterminants importants de l'histoire de vie des individus. L'étude des sources de variation de la phénologie en relation avec les variations climatiques, mais aussi les conditions locales, constitue donc un enjeu de recherche important pour la compréhension et la protection de la biologie de ces espèces animales.

Objectifs

photo d'altitude d'une population reconstituée par Drone

L'observatoire Reptiles se fixe comme objectif principal de documenter, comprendre et modéliser les variations de phénologie au sein et entre espèces de lézards et de serpents en France métropolitaine dans le cadre du Systèmes d'Observation d'Expérimentation et de Recherche en Environnement TEMPO. Il vise à homogénéiser, centraliser et mettre à disposition des données de phénologie actuellement distribuées dans des systèmes d'information hétérogènes. L'observatoire développe aussi des actions pour favoriser la standardisation des protocoles et l'intégration des données dans des modèles démographiques.

Responsable de l'observatoire :

Voir aussi

Date de modification : 20 février 2024 | Date de création : 04 janvier 2018 | Rédaction : INRAE